Nouveau chef d'état moins une semaine.

Publié le par Q1

A une semaine du second tour, je suis bien incapable de vous dire qui va l'emporter. C'est rassurant, parce que n'étant pas expert ès Sciences Politiques, je n'ai pas de raisons d'en savoir plus que mon voisin.

Quelques discussions avec des amis me laissent cependant de plus en plus sceptique quant aux revirements des Bayrouistes. Et le dialogue entre Royal et Bayrou n'est pas pour me rassurer. Je ne l'ai pas vu ni entendu. Je n'ai pas eu le temps. Cela dit, il est visible sur le site de BFM TV, et je compte bien le regarder sous peu. Mais si j'en crois la synthèse du Monde, au final, s'ils se sont trouvés en accord sur la réforme des institutions, leurs points de vue et projets économiques sont très divergents.

Du coup, en marquant sa différence, malgré quelque convergences, Bayrou a toutes les chances de conserver son électorat. Alors, oui, il y a les "encanaillés", ceux qui penchent d'un côté mais ont essayé de faire marcher le concept d'Union. Ceux là vont revenir à leur anciennes amours, pas de problèmes.

Mais au final, je commence à penser que Bayrou s'est construit une vraie base. Et en restant clairement distinct des deux candidats, il n'encourage à prendre parti que pour la couleur orange du futur parti démocrate. Du coup, à moins d'une grosse surprise/concession de Royal sur l'économie, ou de Sarkozy... non, lui il s'est grillé avec ses captations de voix frontistes, je pense (j'espère ?).
Bref, à moins que Royal n'annonce DSK en premier ministre ou une révision complète de ses mesures économique pour les rendre plus flashy avec des jolis néons libéraux, les électeurs centristes risquent de voter massivement blanc.

Ce qui ne m'avance pas des masses quant à l'issue du scrutin, mais je pense pouvoir survivre une semaine de plus sans certitude. On saura bien assez tôt qui a gagné.

Commenter cet article

Martial 29/04/2007 13:13

si il fallait vraiment qu on soit en accord tatal avec le programme socialiste pour voter Ségolène Royal, nul doute qu'ele ne brasserait pas large. les convergences Royal/Bayrou ne sont pas fantastiques, mais elles existent... quid des convergences Bayrou/Sarkozy? bref, impossible de tirer des plans sur les comètes, rien n est joué... un bayrouiste s'annonçant blanc au jour d aujourd'hui peut tres bien changer d'avis dans une semaine. cela dependra certainement bcp du "débat" à venir, et plus ça avance, plus je commence à croire que l'on pourrait etre surpris à son issue, et que sarko ne va pas bouffer la blanche colombe ausi facilement qu on veut nous le faire croire. elle gagne, en assurance, en repartie, en gestuelle... le balai se retire tout doucement de son cul. sans compter que l atitude de sarko pourrait definitivement faire peur aux abstentionnistes et votes blancs, qui pourraient finir par y aller a reculons et le nez bouche, comme beaucoup d entre nous.