Jesus Camp

Publié le par Q1

Jesus Camp, un documentaire qui fout plus les jetons que Shining et l'Exorciste réunis.

Parce que Jesus Camp, ça parle d'évangelistes. Plus précisément, de Pentecôtistes. Les chrétiens, les musulmans, les juifs, les bouddhistes ou les raëliens, perso, je m'en fous (encore que les raëliens m'amusent parfois) . Ils croient bien ce qu'ils veulent, c'est pas plus grotesque que de croire en Nanabozo le Grand Lapin.
Mais quand ils se mettent à être convaincus que c'est eux et eux-seuls qui ont La Vérité (alors que pour ma part je doute de la réalité d'un tel concept), ils deviennent flippant.

Et quand ils se mettent à faire des camps de vacances d'une semaine avec des moutards de 7 à 12 piges, ça devient la fête des fous tous les jours.

Les films d'horreur, je m'y marre. J'ai été éduqué à coups de Ca Cartoon, et un épisode de Bip-Bip et Vil Coyote ou un film gore, c'est la même chose pour moi : de la violence tellement exagérée et irréaliste que c'en devient drôle. Les films d'angoisse à la Shining, ça marche vaguement quand je m'y laisse prendre (ok, Shining reste ma référence en malaise), mais souvent c'est plutôt du domaine du "ah, va y avoir un truc, là". Je sursaute, mais je gère tranquillou.

Mais quand on me fout la vraie horreur du vrai monde devant les yeux, je gère beaucoup moins.
Et pour moi, des mômes qui croient que le Saint Esprit parle à travers eux, des mômes qui se foutent en larmes à l'évocation du "Seigneur", des pasteurs qui te déclarent avec un aplomb souriant qu'ils sont sûrs de leur bon droit quand ils endoctrinnt les mouflets, des mômes qui te déclarent que l'avis des autres n'a aucune importance puisque Dieu seul décidera s'ils vont en Enfer ou au Paradis, et des mômes qui se déclarent prêts à mourir pour leur Dieu... Tout ça, ça me fout les miquettes.
Mais alors quand on m'annonce que 25% des Américains se réclament de l'Evangelisme, là, j'ai le trouillomètre à zéro. Sont pas tous pentecôtistes, et heureusement, mais quand même... Ca m'rassure pas.

En sortant de la salle, je suis tombé sur le portrait de Sarkozy en une de Metro, j'ai cru que j'allais me gerber sur les dokmartinz... Alors attention : ce film peut provoquer une nausée physique, des crises d'angoisse, des envies de suicide chez les personnes fragiles...

Bref, c'est instructif, mais putain que ça fout les jetons.
(jetez un oeil à la bande-annonce pour comprendre... Elle est déjà parlante en elle-même. Et les extraits en VO dispos sur Youtube sont puissants aussi)

Et d'ici la fin de la semaine, je vais essayer d'aller voir "We Feed The World", le docu révoltant sur comment on laisse des gens crever la dalle alors qu'on a de quoi nourrir 12 milliards de personnes. Je vais être de super humeur pour le deuxième tour, z'allez voir.

Commenter cet article

Jaded 24/04/2007 21:15

O___o j'ai regardé la bande annonce .... Wow j'ai peur la !