Alone in the Dark*, une aventure trépidante de Q1 au boulot

Publié le par Q1

Aujourdh'ui, j'ai été au trubin. Comme d'hab'.
Dans les trucs multiples à faire, j'avais des meubles à descendre sur 4 étages.
Joie, nous avons des ascenseurs, au SPECTRE. C'est moderne.
Je sors mon meuble (sur roulettes, joie de la technologie moderne) de sa pièce, j'appelle l'ascenseur.
L'ascenseur arrive, je fais monter le meuble et moi dedans.
J'appuie sur mon étage de destination, quatre niveaux plus bas.
L'ascenseur démarre.
J'ai à peine le temps de m'adosser contre un mur que -CLACK-, il fait soudain tout noir dans la cabine qui s'ets immobilisée.
"Ah, panne de courant, me dis-je en mon for intérieur".
Je cherche donc mon téléphone (perso) pour éclairer un peu le numéro du réparateur d'ascenseur, et au même moment, mon portable (pro) sonne.
Q1 : Oui, allô ?
Moneypenny : dis, Q1, t'es dans le bâtiment principal1, là ? On a une ...
Q1 : (mort de rire) : panne de courant, je sais, je suis dans l'ascenseur, bloqué.
Moneypenny : Nooon ? (ben non, tu penses, je me suis planqué aux chiottes pour lire une bédé, et j'ai pas trouvé de meilleure couverture, là !)
Q1 : Eeeh si, mais Q doit pas être loin, vois avec lui.
Moneypenny : Ah ben oui, il est là... je raccroche, hein... (ben oui, je vais me démerder, hein... c'est mon boulot, quelque part...)
Q1 : ok...
-clic-
le téléphone re-sonne à intervalles réguliers pour me signaler qu'une ou plusieurs alarmes sont en route...
C'est pas tout ça, mais faudrait penser à sortir de ce truc exigu et sombre.
Je pousse un peu la porte, pour essayer de me situer sur la hauteur... A travers une fente, je vois le troisième étage... Bon, pas la peine d'appeler à l'aide, c'est *moi* le McGyver de service, non ? En plus je suis pas entre deux étages.
Du coup, j'ai utilisé la force brute, parce que j'avais pas le temps de me confectionner un cric en fil de fer. La porte a commencé à résister, mais comme je suis pas la moitié d'une brute à mes heures, et que j'avais bien décidé de sortir de cette foutue cabine parce que le devoir m'appelait (je ne suis pas claustrophobe, c't'un fait), la porte a décidé de son côté que valait mieux pas contrarier le Q1. Ou alors, elle a juste été assez bien conçue pour s'ouvrir sous un effort marqué. Allez savoir...

Et me voilà donc sorti, à appeler Moneypenny pour lui dire que je suis de nouveau opérationnel, à courir voir QUELLES alarmes se sont déclenchées, à essayer de lire cette putain de notice dans un local sans lumière (ben oui, le jus était toujours pas revenu...), à contacter les prestas concernés...
Et puis à galérer un quart d'heure après que le courant soit revenu pour réaliser que tout était ok et que je n'avais plus qu'à réarmer mes alarmes.

Et tout ça parce que monsieur EDF a eu l'idée stupide de couper le courant de toute la rue pendant 5 ou 10 minutes pour faire une manip, sans prévenir personne. Y'a des électriciens qui mériteraient de se retrouver enterrés vivants, des fois...

*
: Seul dans le noir, pour les non-anglophones.
1 : on a aussi un bâtiment annexe à quelques pas de là...

Commenter cet article

Zhorg 28/03/2007 22:23

Le coup de l'ascenceur m'était arrivé au Lycée quand j'avais mes bequilles... Moi, ça allais, mais y avait un mec avec moi qui était claustro, et qui nous avait fait un coup de Mc Gyver en tâtant les mur, le plafond, la porte...On a fini par attendre les pompiers... :-D

Jaded 28/03/2007 15:19

Mais OH MY GOD !!!!Tain, comment j'aurais claustrauphobé moi ... Brrr ca me fait froid dans le dos !!! Trop fort, le Q1 :)