La Gestion, c'est pas mon point fort...

Publié le par Q1

Ben ouais, qu'est-ce que vous voulez, fallait bien que j'aie un défaut !
Bon, du coup, comme je fais pas les choses à moitié (sauf débarrasser la table, diront les mauvaises langues), j'en ai pas qu'un de défaut.
Mais celui-là, il est gros.

Je suis un gestionnaire du genre mauvais.
Pas encore "crasse", mais mauvais. J'ai beau gagner quelques centaines d'euros par mois et avoir une autorisation de découvert assez généreuse, il m'arrive encore de la dépasser certains mois.
Dans les pages roses du Larousse, à côté de l'expression "l'argent lui brûle les poches", eh ben c'est ma photo qu'il y a.
Si j'ai du pognon, je le claque. En même temps, c'est fait pour ça. Mais alors le jour où l'hiver viendra, la cigale que je suis fera la gueule. Encore que je suis du genre adaptable... Si je gagne zéro brouzouf par moi, eh ben je vis avec zéro... Donc c'est pas au top, mais je vis ma vie et j'ai pas à me plaindre.

Mais à force de vivre ma vie, je me rends compte que je suis aussi un piètre gestionnaire dans le domaine des heures de sommeil. A force de rester sur Paris pour aller voir un film ou pour dîner avec un copain ou une copine, ou pour un concert, un match de hockey ou que sais-je, ben je fais des nuits courtes.
Alors, une nuit de 6h, j'encaisse facilement. Deux, ça commence à mollir. Après 3 ou 4 d'affilée, je commence à avoir de sérieux soucis pour me lever le matin. Et pour ne pas m'endormir en pleine journée. Et pour rester zen en toute circonstance agaçante/vexante/chiante (posture normale du Q1). Je suis tributaire de mes heures de sommeil. Ca craint... Et j'ai beau essayer de me contrôler en me répetant des mantras du genre "tu n'es pas 100% lucide, tu n'as pas tes heures de sommeil, reste cool", à partir d'un certain niveau, ça marche plus et je deviens cassant, râleur, voire carrément agressif. Oh, le temps d'une phras eou deux, après je reprends un minimum le dessus, mais c't'emmerdant. Et tout ça parce que je suis infoutu d'aller me coucher, sauf cas d'épuisement très poussé.
Donc non content de ne pas savoir dire "non" à un achat inutile (ben ouais, j'suis jamais obligé de me payer un coca ou une crêpe, ou que sais-je...), je sais pas dire "non" à une sortie, même si je dois rentrer à minuit et demie chez moi (et donc me coucher vers 1h, pour me réveiller à 6h25..).

J'suis une larve sans volontéééééé !
(oui, mais ça va faire quatre semaines que je ne me ronge plus les ongles ! na !)

Commenter cet article

PanthÚre 16/03/2007 21:57

Tu veux que je te donne des cours ? ;) (pour les deux types de gestion bien entendu ! :D)

Mélimélo 16/03/2007 18:47

Allez, au dodo !! C'est l'heure !!! ;-p