Ghost Rider

Publié le par Q1

Un film qu'il donne envie de faire de la route à moto, à condition de pouvoir avoir une moto qui laisse 50 mètres de flammes derrière elle.

Ghost Rider, ça m'a laissé embêté. Embêté parce que ce film, estampillé Marvel Comics, est à poser sur la pile des adaptations de comics foirées, entre Daredevil et Hulk.
Sauf que... si le film n'a rien d'exceptionnel en soi, et surtout pas son scénario, il a quelques bons côtés qui font que je vais me retenir de l'enfoncer telle une porte ouverte.

Pour les mauvais côtés, c'est facile : un scénario éhontément prévisible, un jeu d'acteur pas folichon, une réalisation grand spectacle mais pas très inventive.

Pour les bons côtés :ben justement, si la réalisation n'est pas très inventive, elle recèle quand même de son lot de chouettes moments, avec des ralentis où il faut, des accélérations bourrines à souhait (et sur un écran géant, ça donne grâve), et des un personnage qui dépote quand même pas mal.
Parce que le Ghost Rider, ce n'est pas vraiment Nicolas Cage (bodybuildé à mort), mais bien un squelette au crâne enflammé, habillé en perfecto à clous...
Et ça mes amis, ça c'est du personnage que Q1 il aime !
Un look d'enfer (c'est le moins qu'on puisse dire), une grosse moto, des traînées de flammes sur la route, un ou deux superpouvoirs de derrière les fagots... Pas subtil pour deux sous, mais ça me va.

D'ailleurs, quand ch'rais grand, ch'rais Ghost Rider. Et j'irais brûler l'âme du mec qui a fait un navet à partir d'un personnage aussi cool. Na !

Commenter cet article

Martial 28/02/2007 08:11

la carte UGC c est le mal, ça rend les gens de moins en moins exigeant :-D