Suicide scolaire irréfléchi (où l'on reparle de cours de Littérature et où l'on se met bien dans la merde)

Publié le par Q1

Cours de Littérature, comme prévu. Accepté (comme tous les demandeurs extérieurs au bloc-horaire) par le prof, je m'assois, écoute attentivement (c'est pas dur, ce prof est outrancièrement génial et est capable de rendre passionnant un bouquin de Jane Austen (auteur que je ne me permets pas de conchier, mais que je trouve trèèès chiant... fâcheuse tendance au conte de fée version Romantisme 1800's)

Le prof nous donne le programme du semestre, les extraits de texte à commenter, les sujets de dissertations, et demande dubitatif si d'aucuns ont déjà une idée du sujet qu'ils voudraient traiter en exposé. Dubitatif, parce que l'expérience a tendance à montrer que personne n'est jamais très chaud dès le départ pour se fixer un but tel que la rédaction d'un sujet de 20 minutes sur un passage de Mrs Dalloway.
Or, dans la liste des sujets possibles, un avait attiré mon regard : "Madness".
A-ha... Un sujet pour le Q1, ça ! Sur quel ouvrage, au fait ? Mrs. Dalloway ? Des trois étudiés en classe ce semestre (par opposition aux 3 autres à se fader chez soi, recherches et reflexions incluses), c'est le moins pire... Je veux ce sujet !
Le prof finit son speech, je suis au premier rang (pas par choix, mais bien parce qu'installé après avoir demandé l'autorisation au prof de rejoindre le cours), je lève la main... Et je ne suis pas seul... 80% de la salle a son idée d'entrée de jeu... Bordel à queue, j'espère que je ne vais pas me faire griller la politesse...
Bon, je vais aps faire de suspense : je me *suis* fait griller la place sur ce coup-là... Il a demandé à la table au premier rang, certes, mais de l'autre côté de la travée centrale...
Du coup, interrogé en deuxième sur mon choix de devoir, j'ai pris le deuxième dont le nom m'inspirait : Identity.
"C'est pas du tout pareil", me dit l'enseignant.
"Oui, je me doute", retorquè-je sans fierté.

Ah ça, mes aîeux, pour pas être pareil, ça l'est pas !
D'abord, j'ai regardé de plus près ma feuille... Le livre sur lequel le sujet porte n'est plus Mrs. Dalloway, mais Pamela.
"Holy Shit !1", pensè-je en mon for intérieur.
Je déteste ce bouquin. J'avais tenté de le lire pour passer un rattrapage en juin dernier : pas moyen. C'est gnangnan, ça a mal vieilli, et si je vous dit que le sous-titre est "La Vertu récompensée", que *oui*, ça a été écrit au premier degré par un puritain fini, et que ça a servi d'inspiration à Jane Austen, vous commencez à envisager l'étendue de mon désarroi...
Mais c'est pas tout : du 1er mars, la date de présentation passe au 1er février. Dans deux semaines, donc.
Et je n'ai même pas encore reçu le bouquin, commandé chez The Book Depository via le système Marketplac d'Amazon.fr.
Ledit bouquin est un pavé.

En clair, j'ai 15 jours pour lire un bouquin qui m'insupporte et en tirer une dissertation sur le thème de l'identité. Si c'est pas du suicide scolaire, ça...

Epilogue : En fait, après un cours d'introduction plus qu'intéressant, il semblerait que ce livre soit bien plus intéressant si on le prend comme une plongée dans les recoins obscurs de la psyché humaine... Y'a peut-être moyen de le lire avec intérêt et d'en tirer la présentation ad hoc dans les temps... Je vous en dirai plus au fur et à mesure...

1
: Littéralement, Sainte Merde. Juron anglophone d'un sublime achevé.

Commenter cet article

PanthÚre 19/01/2007 08:55

Un livre est "toujours" intéressant. Le tout est de savoir par quel angle l'attaquer... Bon courage en tout cas... j'ai fait aussi bien que toi avec un livre de 500 pages, une thèse sur la peur, de Delumeau (La peur en occident, ça s'appelle, d'ailleurs si un jour il te tombe sous la main lis-le, c'est intéressant !), et j'avais une fiche de lecture à faire dessus. Bon, c'est moins méchant à faire qu'une dissert, mais la vache, j'ai jamais mis autant de temps à lire un bouquin !J'ai commencé à le lire une semaine avant la date de rendu, et j'ai fini la fiche le jeudi soir (ou plutôt le vendredi matin) à minuit et demi pour le même vendredi aprèm. Ouf, la synchro !Bon j'arrête de raconter ma vie, ce qui serait cool c'est que tu nous fasses un topo (en français) sur cet exposé quand tu l'auras fini :) Moi en tout cas ça m'intéresserait !