Si je mets un titre, je tombe forcément dans le cliché...

Publié le par Q1

Chères amies, chers amis, chères lectrices, chers lecteurs, chères proches, chers proches,

L'année 2006 touche à sa fin. Ce n'est certes pas la nouvelle du jour : on s'y attendait un peu depuis le 1er janvier dernier, mais il semble que la coutume veuille qu'en ces moments de fin et donc de début d'année l'on exprime des voeux, de préférence sincères, vis-à-vis de ses amis, proches, et aussi lecteurs anonymes dans le cas d'un blog.
Pourquoi on ne les exprime pas à la mi-juin, je n'en sais fichtre rien ma foi.

D'ailleurs, la fin d'année, ce n'est pas que l'expression des voeux. C'est souvent la clôture de l'exercice comptable, un moment propice à faire le bilan de l'année écoulée, à le déposer pour certaines entreprises, et surtout un moment propice à toutes sortes d'âneries télévisuelles. Déjà que le reste de l'année ça craint, là ça devient du grand n'importe quoi.

Heure du bilan, donc.
J'ai passé la moitié de l'année à faire la fête et découvrir des gens et des lieux en Finlande, je suis revenu pour enterrer une grand-tante, foirer une licence, partir en vacances et bosser un mois. J'ai connu pire comme départ, même si entre nous j'eus préféré obtenir le diplôme susmentionné et qu'un enterrement, c'est pas gai (euphémisme).
La seconde moitié commença en septembre par une ou deux semaine de glandouille active, concept signifiant que même si on fout pas grand chose de ses journées dont une majeure partie est passée à glandouiller, Internet permet de rechercher activement une opportunité de job apte à occuper le temps et ramener un peu de pognon.
Comme (je m'en étonne toujours) je suis un gars verni, j'ai décroché un boulot à mi-temps, spécial étudiants, comme assistant logistique au sein du SPECTRE.
Ca paie grassement, c'est pas monotone, les collègues sont dans l'ensemble agréables : que du bonheur.
Depuis, j'ai pas arrêté, j'ai juste pris un congé ce vendredi pour garder une efficacité que les fêtes auraient pu entamer sinon.
Bref, 2006 se termine fort bien pour ma pomme.
Et 2007 s'annonce des plus prometteuses, entre le début de la fin de mes études (promis, dans 3 ou 4 ans j'arrête !), un boulot garanti jusqu'à septembre, et des rentrées d'argent qui vont me permettre de voyager un peu, je pars du bon pied.

Et donc, mes chères amies, chers amis, chères lectrices, chers lecteurs, chères proches, chers proches, quelle que soit la forme sous laquelle vôtre année 2006 se termine, je vous souhaite une excellente année 2007.
Pour ceux pour qui 2006 fut bonne, que 2007 soit meilleure encore, et pour ceux qui ont trouvé 2006 à chier, que 2007 leur fasse changer d'avis sur les années et le temps qui passe !
A l'année prochaine !

Publié dans Capharnaüm (Divers)

Commenter cet article

Q1 01/01/2007 20:21

Houla, prends pas la mouche, Panthère ! C'est d'un goût, c'est d'un goût... c'est factuel et sans arrière-pensée, désolé que tu l'aies mal pris... -__-Bonne année coupine Red !

Red 01/01/2007 12:58

Bonne année mon pingouin !!!J't'aime fort :D

PanthÚre 01/01/2007 12:25

Hum, eh bien je vois que notre rupture ne t'a pas traumatisé... ptdr alors je pose la question : pourquoi au Nouvel An m'as-tu dit : "bonne année, mon ex !". Je sais pas, je trouve ça d'un goût...Bref, l'année prochaine, tiens-toi à un "Bonne année Panthère", ça passera beaucoup mieux !Sinon bonne année, des fois que je te l'aurais pas encore assez dit ;) Et plein de bonnes choses etc...