La Malédiction d'Edgar

Publié le par Q1

J'ai lu et aimé "La Malédiction d'Edgar", roman de Marc Dugain retraçant la vie de John Edgar Hoover, patron du FBI de la fin des années 20 aux années 70.

D'abord en tant que potentiellement futur étudiant en civilisation Américaine (épargnez moi les sarcasmes faciles sur cet apparent oxymore, je les ai déjà faits). Parce que, mine de rien, c'est un éclairage plus qu'intéressant sur l'Histoire des Etats-Unis (et un peu du monde) sur cette période. Ca permet de voir à quelle point cet homme puritain a tenu par les couilles une demi-douzaine de Présidents, et par extension un pays entier pendant pas loin d'un demi-siècle.
Le livre se base sur des écoutes mais surtout sur les mémoires de Clyde Tolson, numéro 2 du Bureau, seul ami, confident, et... amant de Hoover.

Ensuite, au delà de l'Histoire, il y a l'histoire. Parce que même si on parle d'évènements réels et présents dans les livres d'Histoire, tout ça reste très romanesque et pas mal romancé.
Des trahisons, des manipulations, des meurtres, desfemmes, la Mafia, la CIA, la Guerre... Du point de vue du récit, il y a matière à se laisser porter plus facilement qu'on ne le penserait de prime abord.C'est d'ailleurs le côté accrocheur du livre... On a beau connaître les grandes lignes, on reste à se demander quelles histoires se cachent derrière ces pages d'Histoire.

La malédiction d'Edgar, c'est donc un brillant mélange d'histoires pour raconter l'Histoire et en profiter pour égratigner pas mal de mythes Américains (JFK, notamment, en prend pour son grade).
Si certaines hypothèses sont discutables, la documentation derrière ce roman le rend tout de même intéressant à souahit.

Si vous n'avez jamais rien bité au pourquoi de la politique Américaine des années 30 à 70, ne vous posez plus de questions : lisez le livre et vous apprendre que c'est Edgar Hoover le responsable. Si vous ne comprenez pas la politique Américaine ces temps-ci, eh bien... lisez le livre et dites vous que plus ça change, plus c'est la même chose...

Nota : j'avais aussi pensé faire une note sur le film de Scorsese, mais je me range à l'avis généralement recueilli : ce film est très bon.

Publié dans Capharnaüm (Divers)

Commenter cet article