Shortbus

Publié le par Q1

Attention, cet article cause d'un film interdit aux moins de 16 ans.
Il est donc lui-même déconseillé aux moins de 16 ans.

Shortbus, un film qui montre diverses facettes de la sexualité de façon débridée.

Shortbus, c'est le nom d'un club un peu bizarre où des gens se réunissent, mêlant art, politique et -surtout- sexe*.

Le film tourne autour de personnages plus ou moins paumés, désirant des choses difficilement accessibles pour eux... Un schéma assez classique de quête perdue d'avance...
Sauf que Shortbus, c'est pas déprimant du tout. Malgré des côtés scabreux, glauques, étranges, les piques verbales et situations barrées sont suffisament nombreuses pour que l'atmosphère du film reste sommes toutes légère.

On est pas dans un rapport au sexe violent et crade à la Baise-Moi. Ici, le sexe, ça sert surtout à faire jouir*. Ce qui est d'ailleurs le problème d'un des personnages principaux, puisque le personnage en question n'a jamais eu d'orgasme* et est miné par ça. Ce qui lui vaudra d'être invité dans ce club un peu underground, un peu hype, et ainsi de nous montrer des grosses partouzes*, des coïts* dans tous les sens possibles, des jeunes, des vieux, des obèses, des sveltes, des femmes, des hommes, des moches, des beaux...
C'est du sexe, mais qui ne se dépare presque jamais d'une forme un peu particulière de romantisme...

On y verra de l'autosatisfaction buccale (oui, une auto-fellation*, c'est à peu près là dessus que ça commence), de la pipe*, de l'anulingus*, du cunilingus* sur Steinway, du sadomasochisme*, de l'homosexualité* très débridée, de l'hétérosexualité* très débridée aussi...

De la sexualité* très libérée, sans tabous, sans gêne... Du sexe assumé sans culpabilité, sans moralisme, juste comme un fait (rien que ça c'est réjouissant au possible), Le tout dans une comédie fraîche et divertissante à aller voir si on a pas de complexes vis-à-vis du sujet traité.



[*] Si vous avez moins de 16 ans et que vous avez lu jusqu'ici, je vous l'avais déconseillé. Maintenant, vous vous posez sûrement des questions complètement légitimes concernant ce que j'ai raocnté plus haut...
Je sais, j'ai employé des mots bizarres.
Alors n'hésitez pas, allez sur Wikipédia et recherchez les mots que vous ne comprenez pas, comme "Steinway", "romantisme", ou encore "astérisque". Je sais pertinemment que les mots marqués de ladite astérisque vous sont déjà bien connus, y'a plus de jeunesse ma bonne dame !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Red 29/11/2006 11:37

j'veux le voireuuuh(et pour l'oscar du commentaire le plus interessant, RED :D)