Ugécé illimité, top départ !

Publié le par Q1

Ca y est , j'ai craqué face au constat logique. Sachant que je suis capable d'aller voir 4 films en deux semaines, ça s'imposait. Je me suis vendu au grand capital, j'ai pris un abonnement illimité dans les salles Ugécé.

Ca me coûte 18€ par mois. Une place de ciné au tarif étudiant m'en coûte 6,70. Avec 3 places dans le mois, la chose est rentable. Financièrement, du moins. Parce que si on admet que je peux, dans un souci de rentabilité, avaler film sur film pendant un mois sur chaque minute de mon temps libre compatible avec les heures d'ouverture de cinés Ugécé et affiliés, à ce rythme je vais avaler de la bouse en masse.

Ce phénomène se doublerait probablement d'un genre d'overdose, assimilable à un mec qui aurait trop mangé pour le Réveillon et qui passerait le reste de l'année à regarder huîtres et foies gras avec un oeil au bord de la gerbe.
Comme je voudrais pas me dgoûter du ciné, je ne vais pas (oui, j'en vais faire des déçus, je sais) adopter ce régime.

Mais je ne compte pas m'empêcher d'aller voir une daube pour le plaisir de pouvoir conspuer un film de daube par la suite.
Du coup, en colonne gauche de ce blog, vous trouverez une nouvelle rubrique qui sera mise à jour chaque mois : le baromètre Ugécé.

Il se composera de deux valeurs, mises à jour en temps réel. La première, la rentabilité financière, sur une échelle positive et ouverte et exprimée en pourcentage, se calculera comme suit :
    Rf = 670P/19,25
Rf étant ladite rentabilité financière et P le nombre de places achetée dans le mois.
670, c'est 6€70 par place, multiplié par 100 pour un résultat en pourcentage, facile à lire.
19,25, c'est 18€ par mois, auxquels s'ajoutent un douzième des frais de dossier (15€, merci l'offre de Noël).
L'objectif sera de dépasser le 100% tous les mois, confirmant ainsi la rentabilité de l'opération.

La seconde valeur indicative sera La Rentabilité Morale (Rm).
J'aurais pu employer le terme Rentabilité Artistique, car l'objectif est de profiter de cette carte pour aller voir de bons films. Mais la Rentabilité Morale prend en compte le fait de savoir si oui ou non j'aurais été voir le film concerné si j'avais dû payer pour cela.
Chaque film se verra en conséquence attribuer une note :
une note d'estime, allant de zéro à cinq. (je n'emploie pas le terme qualité, tout cela ne relevant que de mon goût personnel).

La notation ne prend le côté divertissement aussi bien que le côté émotion/message. Ce serait con de mal noter le Labyrinthe de Pan parce qu'il ne m'a pas fait rire... Ce film mérite un 4 sur l'échelle ci-dessous.

Zéro : film à chier, à effacer de ma mémoire au plus vite
Un : mauvais film, aurais dû m'en passer.
Deux : film médiocre, aurais pu m'en passer.
Trois : film assez divertissant ou assez réussi pour mériter d'avoir été vu sans regrets
Quatre : film qui se reverrait avec plaisir, ou qui m'a fait passer un sentiment fort. Grande réussite.
Cinq : Chef d'oeuvre absolu, suis resté scotché à mort ou plié en douze.

Cette note sera majorée par un bonus de 2 points si :
- la note d'estime est de 3 à 5 et j'aurais évité le film si j'avais eu à payer (l'abonnement m'a permis de ne pas passer à côté d'un bon film)
- la note d'estime est de 0 à 2 mais j'aurais été le voir quand même. (l'abonnement n'est pas en cause, mon choix était naze de toutes façons).
Ce qui fait que les bons films feront de toutes façons un bon score. Et que l'abonnement ne sera pas pénalisé par une erreur de jugement préalable, sans pour autant apporter plus de 4 points.

Ce qui fait que The Host, par lequel j'ai étrenné mon abonnement, film que j'ai trouvé fort plaisant, chope 3 points. J'avais certes envie de le voir, mais je pense que je me serais abstenu au vu de ma fréquentation un peu trop assidue des cinémas ces temps-ci. Donc bonus de 2. Résultat, 5 points.
Ca tombe bien, ce sera l'objectif à atteindre à la fin du mois, une fois faite la moyenne des Rentabilités Morales.

Donc, à ce jour, j'ai vu avec ma carte Ugécé :
The Host.
Rm : 5
Rf : 72,43%
(nota : pour le mois de novembre, la somme correspondant à ce mois a été de 8€, et non pas 18€. Ce qui fait que le dénominateur de la fraction est 9,15 et pas 19,15... Encore un film et l'objectif financier est atteint ce mois-ci.
Si c'est un bon film, l'objectif moral est bonnard.

Commenter cet article

Mic 01/12/2006 01:10

ben, le principe d'une carte de ce type c'est que justement, tu vas faire ce calcul, ce petit +2, inconsciemment =)Après, il se justifie quand même.Mais contente-toi peut-être de mettre +1 parce qu'au final il est plus très représentatif.

Q1 30/11/2006 23:13

Mic : le truc, c'est que sans la carte, j'irais pas forcément au ciné du tout... Et c'est juste pas évident de déterminer si.En fait, ej crois que je vais enlever ce bonus, il sert pas à gd chose...

Mic 30/11/2006 23:04

Au final, j'ai constaté que tu ne mets que des +2 aux films que tu vas voir. Fais attention à ne pas majorer tes scores par acquis de conscience, parce que tu veux à tout prix rentabiliser ta carte :)Es-tu sur qu'il n'y a aucun de ces films que tu ne serais allé voir sans ta carte UGC (admettons, y en a que tu serais allé voir plus tard, en ayant lu les critiques)

Mic 26/11/2006 17:35

Je viens de voir que t'as vu prête moi ta main, il est assez énorme ce film =)pareil, je suis allé le voir sans conviction et je regrette absolument pas

Q1 26/11/2006 02:03

Mic : mui, y penserai..