La vie est un jeu

Publié le par Q1

J'avais mentionné une de mes façons de concevoir la vie dans ma note d'hier... Oui, "une de mes" parce que j'en ai plusieurs, et que celle du moment ne tient que jusqu'à ce qu je change d'avis ou que je trouve une meilleure métaphore pour exprimer les choses.

A bien y réfléchir, je ne suis même pas sûr de l'intérêt de parler de la vie, d'une façon de voir la vie ou du sens de la vie... Au fond, chacun vis sa vie à sa manière, non ? Ma vie n'est pas celle d'autrui et ma façon de la concevoir non plus. Mais peu importe, je vais vous faire partager mes élucubrations, et si vous n'en avez rien à cirer, vous pouvez vous arrêter là pour aujourd'hui et revenir demain pour le Kestekoutt, je ne vous en voudrais pas.

Pour en venir au coeur du sujet, mon avis du moment et ma façon de voir les choses sont que le vie est un jeu.
Dans un jeu, il y a des participants, un ou des objectifs, et des règles. Des façons de gagner, des façons de perdre. Au fond, dans la vie c'est pareil :
On joue sa partie avec un nombre de participants qui varie en fonction des entrées et sorties de jeu.
L'objectif est multiple, et c'est à chacun de le définir, que ce soit un objectif à court terme ou LE grand objectif après lequel on aura plus de raisons de continuer à jouer.
Les règles sont légions, certaines sont totalement invariables à de rarissimes passe-droits près, d'autres sont créées en fonction de l'avancement de la partie, certaines encore sont fixées par les joueurs eux-mêmes pour corser le jeu ou simplement par méconnaissance de la liberté relative qu'il offre.
C'est un jeu un brin truqué car toutes les règles ne s'appliquent pas de la même façon à tous les joueurs.
On peut gagner en remplissant ses objectifs, mais la fin de partie est la même pour tout le monde, sans que personne ne soit sûr de l'après-partie le cas échéant.

Voilà en somme ma conception des choses.
Je m'en sers pour me motiver et transformer les choses banales en mini-jeu avec un objectif à atteindre ou dépasser, que ce soit préparer un plat qui enthousiasmera mes invités ou mener une discussion avec un supérieur hiérarchique de la façon appropriée (on approche du principe du jeu de rôles, dans ces cas-là).
Je vise un objectif final dont je n'ai pas encore complètement défini tous les détails, mais qui se tient dans la phrase "Etre heureux de la façon la plus pérenne possible". Cet objectif en sous-entend beaucoup d'autres, non chiffrés, dont moi seul saurai quand ils seront achevés.
Ma fin de partie viendra un jour ou l'autre, sur un mauvais jet de dé, un dépassement de temps, ou une épreuve d'adresse manquée, peu importe... cela ne peut que me convaincre de profiter de la partie le temps qu'elle durera.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léon-Tom Cruise 29/10/2006 15:35

Mais non, Fred, c'est un abruti !

bedet' 29/10/2006 15:30

C'est un génie ce mec là !