Polyphonie Assassine (2/4)

Publié le par Q1

JEAN-LUC

 

Le con ! Il m’a foutu un de ces bordels dans l’appart’ ! Moi qui voulait du sans bavures, me voilà servi. Et ma pauvre femme… Elle avait beau me casser les burnes, elle avait encore du charme. Enfin… Avant de se retrouver défigurée par une poêle et une escalope. Faut dire, c’tidée de mettre une assurance vie sur ma femme… Faut bien qu’elle me tienne par la queue, ma poule, pour que je me retrouve à faire tout ça. C’était son idée… Pour qu’on soit libre, nous deux. On met un contrat d’assurance-vie bien juteux sur la tête de ma grosse, un autre sur la tête de son crétin, on laisse passer un peu de temps à continuer de jouer notre comédie, comme on le fait depuis quelques années maintenant, et quand plus personne ne se doute de rien, on les élimine proprement l’un et l’autre avant de se barrer au soleil. Ah, putain… le soleil… Ch’uis pas près de le voir, tiens ! On est en septembre, l’automne s’est bien installé, et je suis coincé sur Paris pour un moment ! Le con ! Il l’a ratée, cet abruti ! Je lui avais demandé de tuer ma femme, pas de la défigurer ! Au moins, la police a l’air de croire à l’histoire du cambriolage qui tourne mal. Mais avant de pouvoir finir le boulot, on a un putain de long moment devant nous. En plus elle était censé se débarasser de son mari aujourd’hui… Si au moins elle a réussi celui-là, on peut s’en sortir…

Commenter cet article

Q1 16/09/2006 00:05

Ca va, Hanna... J'ai compris... J'en ferai une version anglaise dès que j'ai le temps ;)

Hanna 15/09/2006 19:56

J'ai pas entendu un seul mot, mais bon... Ah, oui, c'est une histoire! (J'ai pensé, bon, ta femme est vieille, bien sur, mais une assurance vie, comme Nicole Qu-est-sa-nomme et son millionaire.... Un peu exaggerée, peut-etre.) X-) C'est seulement ma francaise - je suis completement innocente avec mes commentaires.