Du salut dans les cours d'arts martiaux

Publié le par Q1

Pour Noë, si elle passe par là.

«Le Karaté commence et se termine avec rei
- Gichin Funakoshi, fondateur du Karaté moderne
*rei : salut rituel 

En karaté comme dans d'autres arts martiaux, on entame la séance par un salut collectif.
Et on salue son adversaire avant et après le combat ou l'exercice.

Ce salut est en fait porteur d'un message.
A mon sens, en tout cas.
Libre à chacun de prendre ces lignes avec un niveau de sérieux relatif.


Si on veut faire bien les choses, avant une séance, on saluera :

- le tatami ou le dojo
- le fondateur de la discipline (en général son portrait)
- le sensei (maître, au sens enseignant disposant d'une maîtrise et d'un savoir supérieur concernant la discipline)
- les autres élèves

Par le salut du dojo, on reconnaît la spécificité du lieu. On exprime l'intention de l'utiliser dans un but précis : pratiquer un art martial.

Par le salut du fondateur de la discipline, on reconnaît que l'on apprend quelque chose de codifié, un savoir précis. La créativité a sa place, mais pas avant de maîtriser les bases. Notez que maîtriser les bases, c'est ce que représente une ceinture noire. Mais j'y reviendrai à l'occasion, ce n'est pas mon propos.

Par le salut du sensei, on reconnaît son savoir, et on se place d'une certaine façon sous sa garde et sous sa responsabilité pour en apprendre une partie.

Par le salut des autres élèves, on reconnaît que l'on partage un but, progresser dans l'art martial en question.

Il reste le salut d'élève à élève, qui ne doit en aucun cas être sous-estimé, puisque c'est celui qui donne l'autorisation expresse à l'autre d'entreprendre des actions agressives à notre égard.
Et le salut à la fin du combat marque la fin de cette période de liberté offensive.

De même, les saluts de fin de séance marquent la fermeture d'une parenthèse dans la journée du pratiquant. On remarquera d'ailleurs que le salut peut être précédé d'un temps de méditation, permettant de passer d'un état "normal" à un état différent, propre au combat et ouvert à l'apprentissage.

Alors, oui, c'est très codifié, très cérémoniel, mais c'est nécessaire pour bien prendre conscience du sérieux de la chose. Parce que si on peut se faire plaisir en pratiquant les arts martiaux, on peut aussi se pourrir sévèrement en n'y prenant pas garde.

Voilà le pourquoi de tous ces saluts, à mon sens.

Commenter cet article

ocleane 08/04/2009 13:38

ptdr Mélimélo !!mais +1 et  plus deux fois qu'une ! ;-)

Mélimélo 24/10/2008 14:19

J'aime bien l'idée de saluer le dojo et le tatami, en respect du lieu où on est. (les gens aussi, hein, mais c'est plus courant quand même)D'ailleurs je fais un peu pareil chaque fois que je me balade, salut aux arbres, aux vaches et aux nuages ^^

Acolyts #1 23/10/2008 16:58

je me dois de contredire: Karaté commence avec un K et finit avec un é.

Q1 23/10/2008 17:02


T'as gagné, j'ai gloussé devant mon écran :D