Plus ça change...

Publié le par Q1

Le club de karaté a repris ses cours aujourd'hui.

Des têtes connues, simplement avec une couleur de ceinture différente d'avant les vacances.
Comme tous les ans, il faut refaire les associations personne-couleur. Pas que ça soit d'une immense importance, mais c'est comme ça. La seule chose qui différencie un karatéka en karatégi d'un autre karatéka en karatégi, c'est la couleur de la bande de coton qu'on porte autour de la taille. Enfin, c'est surtout une question d'attentes différentes. Parce que pour différencier les personnes, la tête qui surmonte le karatégi reste un bon marqueur.

Des têtes connues qui reviennent après un temps passé ailleurs. Ca fait plaisir de les revoir.

Des horaires identiques, mais des séances en plus. Si j'ai le temps, ça pourrait être très physique, cette année.

Plus de gens derrière que devant, grande nouveauté pour moi. Pour les non-initiés, il se trouve que l'on se tient alignés par niveau,  les ceintures noires occupant le premier rang, le sensei (professeur) devant eux, et les autres élèves derrière, rangés par niveau. Un rang de bleus et marrons me sépare des noirs. Derrière moi, quelques verts de plus (autrement dit, je pourrais aussi bien être un rang derrière... C'est au feeling que chacun se place), et des oranges, et un peu de jaune, du blanc, et surtout... du jogging. Des nouveaux qui viennent voir comment ça se passe. Ca motive à s'appliquer encore plus que d'habitude, tout ce monde derrière.

La rentrée est facile, cette année. Je ne sais pas à quoi c'est dû, mais je me suis senti vraiment à l'aise. Pas une grimace à l'annonce d'un exercice, pas de doute quant au déroulement des katas que je suis supposé connaître, une bonne ambiance avec les "anciens"... 

Cette nouvelle année commence sous les meilleures auspices.

Sauf que je suis toujours une petite chose fragile, un bras à moitié paralysé par la tendinite après même pas une heure et demie d'entraînement. Plus ça change, plus c'est la même chose.

 

Commenter cet article

Mélimélo 11/09/2008 09:42

J'ai une vision rigolote d'une assemblée de playmobils, alignés par couleurs dans un dojo un peu miteux (parce que ma référence c'est celui de Rennes), faisant tous en coeur des mouvements hyper harmonieux de playmobils...

Q1 11/09/2008 10:35


Oh, les premiers temps, c'est pas si inadéquat, comme vision... Mais c'est de moins en moins playmobilesque avec le temps. Par contre, le dojo est très bien, par chez moi. Vaste et clean.