Death Magnetic - Metallica (1/2)

Publié le par Q1

Un compte-rendu de première écoute du dernier Metallica, acquis le plus légalement du monde 10 jours avant sa sortie. Merci Gibert Joseph.

1 - That Was Just Your Life


Une intro calme, et on envoie du thrash. Rien de transcendental, mais ça sonne bien. James a pas trop perdu de la voix, il en fait pas trop... Ca passe agréablement. Un break par ci, un break par là, le morceau se met en place, et j'y prends un certain plaisir. Ma tête commence à osciller... bon signe.
C'est pas très très fin, ça tape façon marteau aux fûts, mais au moins le son est ok.
On colle un solo qui thrashe aussi, et sur la fin devient plus... je sais pas. Mais plus fin, peut-être.
Et on arrive vers la fin du morceau, ça monte en grade, on bourrrine un grand coup pour les dernières trente secondes, et on cloture avec un riff calibré pour.

Ca met en jambes, ça se laisse écouter... J'en viendrais à commencer à avoir des attentes vis à vis de cet album...

2 - The End Of The Line


Ouverture, et pan, un riff qui me rappelle étrangement un Pearl Jam...  En plus bourrin, alors... Et pan, on rattaque le thrashy. C'est pas du Slayer, c'est pas tout à fait la qualité du Metallica des eighties, mais ça vole loin au dessus de la load era... C'est énervé... [bleep], c'est même plutôt bon, en fait...
Ah, euhhh... par contre, c'est quoi ce refrain ?! Ah non, c'est bon... une montée dans une gamme plus aiguë pas du meilleur effet... mais ça retombe bien sur ses pattes.

Du bon gros son qui fait secouer les cheveux.

3 - Broken, Beat & Scarred

Détonant d'entrée, frappe d'abord, pose les questions après. Des riffs rapides et saccadés, des riffs moins rapides un peu psychédéliques... ça s'écoute aussi bien que le reste. Plus ça va, moins j'écoute dans le détail, plus ma tête s'agite. J'aime ce morceau. Ca n'engage que moi, mais j'aime ce morceau. Lourd, énervé... Ca le fait grâve. Un solo qui... - hey ! depuis quand j'ai des frissons en écoutant du Metallica, moi ? (la réponse est : pas depuis ...And justice For All).

Encore un morceau de belle facture,

4 - The Day That Never Comes


Déjà écoutée en ligne, je vais pas détailler. J'aime bien, mais ça reste une power ballade, et pas forcément ce que j'attends de l'album. Mais c'est pas désagréable non plus. Et en fait plus power que ballade... s'écoute mieux à chaque fois.

5 - All Nightmare Long

Une intro planante, entrecoupée de gros blasts... Ca commence bien... on coupe l'intro, on envoie une attaque très thrashy... tiens, le retour des frissons dans le dos... Une voix d'outre tombe prononce trois mots : Luck. Runs. Out. Et on envoie le couplet, et... Bon, ben, euh... J'aime ça. James chante, mais sans trop en faire, sur un fond qui tabasse. C'est du bon.
Je commence à me demander si je ne vais pas finir par croire à ces histoires de meilleur album depuis le Black Album.
Un solo de facture groar sur une rythmique qui descend d'un demi-cran (juste pour que le solo soit appréciable), et qui remonte en folie furieuse...
Et ça redescend pas pour finir le morceau.

*Le* morceau le miux de l'album

6 - Cyanide


Tiens, je suis moins emballé, là... C'est pas mauvais, non. Mais ça se calme un peu par rapport à la tuerie précédente... Mais mes indicateurs sont quand même dans le vert, y'a pas photo. Dommage que ça finisse sur le couplet de départ, le moins bon de la chanson. Mais on va pas bouder son plaisir.

On faiblit un peu, mais ça n'enlève rien à l'album en tant qu'ensemble.

[suite de la revue]

Commenter cet article