Gomorra

Publié le par Q1

Un film qui s'appelle comme ça parce que Sodoma c'était déjà pris.

C'est crade, Gomorra. Pas crade au sens outrancièrement gore, même si quelques flaques d'hémoglobine viennent repeindre ici quelque lino défraîchi, là un ciment poussiéreux. Crade au sens sale. Poisseux. Moche.
C'est toute une ambiance dans laquelle on vous plonge très vite et dont on ne vous donne pas une chance de ressortir prendre une bouffée d'air un peu moins vicié.

Dans ce film, les mafieux ne sont pas chics, honorables, ni même intelligents. On traite d'une organisation tentaculaire sans grand patron, avec des gens moches, qui se la jouent parfois plus qu'ils ne peuvent tenir, qui réagissent plus par réflexe de violence conditionnée en un cercle vicieux que par un plan méthodique, et qui pourrissent toute une région.

C'est réaliste, discrètement didactique, et prenant. Ce qui fait que ce qui aurait pu être un film bâclé pour délivrer un message est au final un film réussi, qui fait réagir son spectateur tout en restant du cinéma.

Bref, ça vaut vraiment sa place de ciné.

Commenter cet article

Q1 02/09/2008 10:35

Ca dépend, Méli... tu préfères un film avec des truands qui se collent des pruneaux (pas ceux d'Agen) dans la tronche ou un film sur une nana un peu déjantée mais heureuse de vivre (quoi qu'un peu agaçante à force de se marrer tout le temps) ?

Mélimélo 02/09/2008 09:34

Ca ne m'aide pas beaucoup à résoudre mon problème existentiel du moment, tout ça : j'irai bien au ciné ces jours-ci, mais 1 fois, pas 2. Alors, Gomorra ou Be happy ??(Au final, c'est peut-être la programmation extraordinairement riche des cinés ici qui décidera à ma place... A moins que je n'aille en voir aucun des deux... dur, dur !)