Les Chroniques Absurdes - Chapitre Sixième

Publié le par Q1

Chapitre sixième - Où l'on prophétise

Ed, Le Navet, la sergent-acrobate Zada et la cracheuse de feu de première-classe Isdziniovna Klovinsnovkaraya firent leur entrée dans La Capitale le jour même de la Grande Prédiction Annuelle. Ce qui fait que tout ce que la ville comptait de notables, de bourgeois, de gens du commun, d'indigents et de mendiants s'était réuni sur la Place de la Divination ou à ses abords pour écouter la Grande Prédiction de l'année. Comme tous les ans, on y allait surtout pour voir Roger, le devin Impérial. 
Non pas que Roger soit impressionant. Loin de là. Il serait plutôt du genre nabot chétif. Et puis Roger, pour un devin, ça sonne pas très glamour. Il aurait aimé s'appeller Farsight le Clairvoyant ou Uriel de Sagacitas... Mais ses parents l'avaient nommé Roger et le nom était resté. On ne venait pas non plus le voir pour la précision de ses prédictions, étant donné qu'il avait annoncé 4 épidémies terrifiante, 12 destructions totales de la ville dont unepar une nuée de termites géants, une dizaine de guerres sans fin, deux massacres sanglants et, une fois, il avait même prédit que le soleil allait s'éteindre.
Quand bien même ses prédictions allaient s'avérer rigoureusement exactes plusieurs siècles après son trépas aux mains du Navet (mais nous y reviendrons), personne ne prenait Roger le devin très au sérieux.

Mais lors de la Grande Prédiction Annuelle, tout le monde allait sur la Place de la Divination, parce que les spectacles étaient hors de prix en général, et pas toujours divertissants, alors que celui-ci était gratuit et fort réjouissant. Car Roger le devin entrait alors dans une transe mystique, se mettait à tourner sur lui-même, lévitait souvent, se retrouvait parfois la tête en bas, à quelques dizaines de centimètres du sol (ce qui avait poussé le roi à lui imposer le port d'une culotte sous ses robes de devin).  Et il parlait alors d'uen voix suraiguë qui faisait bien rire tout le monde. Si tout lemonde avait su que lorsqu'il paralit d'éviscérations collective, elles se feraient aux dépens de leurs petits-petits-petits-petits-petits-petits-petits-petits-petits-petits-enfants, tout le monde aurait probablement moins ri.

Cette année là, donc, alors que notre groupe d'aventuriers chevronnés (quand on a rasé une auberge à trois et un Navet (fut-il parlant), on est des aventuriers chevronnés, monsieur !) passait la porte de La Capitale, Roger, le devin Impérial entrait en transe. Et devant toute la ville ébahie par la teinte bleuté de ses culottes, d'une voix d'inhalateur d'hélium, il prononça ces mots qui allaient se rappeler cruellement à certains quelques temps plus tard :
"Quatre étrangers
à la porte frappèrent
Quatre étrangers
Par la porte entrèrent
Dans la cheminée
Le livre jetèrent
Ardent défenseur
Périra sans hâte
Le slip de sa soeur
était écarlate"

La population dans son ensemble repartit déçue de la prédiction peu spectaculaire. Tout au plus certains interdirent-ils à leur soeur de porter des sous-vêtements rouges, dans le doute. Mais cette prédiction tomba dans l'oubli, à l'instar de celles relatives à la grenouille tueuse de boeufs ou  au dragon enlisé dans un marais.

Mais alors que tout le monde refluait vers ses quartiers respectifs, alors que les malandrins, détrousseurs et coupe-jarrets en profitaient pour faire en dix minutes leur chiffre d'affaire du semestre, trois étrangers et un Navet frappaient à la porte d'une auberge.

Commenter cet article