Lofofora - Mémoire de Singes

Publié le par Q1

Braaaaaah !

Lofofora sort un nouvel album. Oui, hier. Mais j'avais pas eu le temps de passer l'acheter chez mon pourvoyeur de cédés habituel. Du coup j'ai attendu le lendemain, ce qui m'a permis de camper 20 bonnes minutes sur une borne d'écoute à parcourir des oreilles le cédé en question.
Et là, une fois rentré chez mézigue, je peux le réécouter plus sereinement après lecture des paroles dans le livret joint au cédé.
Tout ça pour dire que cette critique se fonde sur une impression première plutôt brute, pas encore raffinée par les 12 ou 15 écoutes d'album qui s'annoncent.

Ben oui, parce que Lofo, j'aime. Pas besoin de me faire écouter les morceaux, l'album était vendu d'avance, pour ce qui me concerne. Musicalement, ça sonne un peu plus raffiné. Enfin, raffiné...
De la même façon que du pétrole devient du Sans Plomb 98 ou du Gazole : de toutes façons ça brûle. Et bien ! Un album sauvage, très énervé, pas une arête à laquelle on pourrait accrocher un semblant d'accusation de mainstreamisation.

Si l'album précédent (Les Choses Qui Nous Dérangent) était plein de colère envers divers aspects de la société (notamment avec Aveugle et Sourd, Mondiale Paranoïa ), cette facette était à mon avis en retrait derrière une série de morceau rageants après les faiblesses de l'individu (Accélère, Quelqu'un De Bien, Les Choses Qui Nous Dérangent).

Bon, ben là, faut pas être grand savant pour sentir que l'élection de Nicolas S. à la Présidence de la République a fait revenir les thèmes abordés sur le terrain "critique sociale". Mais à coups de parpaings, la critique. Des parpaings noirs. Pas optimistes. Ca va du global à plusieurs facettes du domestique incluant un rejet de la valeur travail outrancier, certes, mais ô combien cathartique. En parlant de travail, la chanson Torture en duo avec King Ju à la voix (celui de Stupeflip, oui... z'en connaissez d'autres ?) ajoute à l'ensemble une touche foutraque du meilleur effet.

Bref, je pourrais vous en reparler dans 10 ou 15 écoutes... Mais je doute de changer grand chose à cette critique à chaud. "Mémoire de Singes", c'est du bon.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article