Sziget - Jour 2

Publié le par Q1

Apres une visite a la mere de Greg pour lui rendre sa voiture, on a passe l'apres-midi dans les bains chauds a l'odeur de soufre des Bains Szechenyi (Wikipedia est toujours ton ami, on fait pas tourisme, on fait festoche !!!), barbotant d'un bain chaud a un bain tres chaud puis a un hammam bouillant, apres avoir mange a 4 une pizza de malade (genre 55cm de diametre), apres avoir salue Tamas (ouais, ca se prononce toujours Tomache) et le frangin de Greg, ce dernier (Greg, pas son frangin) et moi reprimes la route (enfin, la voie ferree) vers Sziget. Arrives vers 21h sur place, nous pumes profiter a loisir de la blance du premier et seul concert de la journee...

Soulfly
...Et ledit concet demarra tres fort. Fidele a son credo "Back to the Primitive", qui sera joue un peu plus tard dans le cours du concert, la bande de metalleux bresiliens attaque avec un morceau que je n'ai pas reconnu mais qui a bien foutu l'ambiance, suivi de suite par "Seek'n'Strike", suivi lui-meme de "Prophecy". Les amateurs reconnaitront. Pour les autres, radioblogclub est votre ami, mais en gros, ca a attaque par du tres lourd. Il ne m'en fallait pas plus, d'ailleurs, puisque a partir de la, j'ai passe le concert a sauter partout en agitant les bras, a brailler comme un veau des qu'un refrain connu se pointait, et a secouer mes cheveux autant que faire se peut, cassant au passage les courbatures cervicales de la veille.
Soulfly, c'est une recette assez simple : de la grosse guitare bien lourde ponctuee de solo hurlants et lancinants, une batterie qui tabasse severement, et un chanteur a la voix beuglante sur des paroles completement simplistes. Retour au primitif, je vous dis... N'empeche que ca fout pas qu'un peu la grosse ambiance de furie folleuse qui le fait bien.
Et puis quand on te finit le concert sur un double "Roots Bloody Roots" et "Eye for an Eye" (du classique, en somme) ben les cordes vocales a de Q1, elles en prennent un coup serieux...
Enfin, ca a completement depasse mes esperances, puisque je pensais en avoir marre au bout d'une demie-heure, et que finalement j'en redemandais apres 1h30...  Si c'avait ete que du bourrin, en fait, ca aurait pu finir par me gaver, mais entre un long solo plus lent qui casse un peu le rythme par ci, ou un solo de batterie qui calme le public chaud-bouillant en le faisant taper dans ses mimines par la, et puis la facon dont Max Cavalera anime son public (qui n'en avait pas forcement besoin, notez) a coups de "jump the fuck up !" (en VF : sautez vachement haut !) ou de "bring me the shit" (en VF : faites peter l'ambiance de facon a ce que je ressente votre energie, les gens !), ben tout ca, ca a fait de ce concert un truc completement enormissime.

Apres ca, trempes de sueur dans la froidure de la nuit (genre 25 degres, a vue de pif et de thermometre vu en ville) nous nous promenames sur le site, un peu au pifometre. En vrac, on a essuye une petite averse, teste la Palinka (liqueur de fruits locale, vous dirait Wikipedia) version Abricot releve au miel (miam !), vaincu un parcours d'obstacles mobiles organise par une marque de barres chocolatees locale, vadrouille de stand a sponsor en stand a autre sponsor (chacun ayant son propre DJ, ca donne une idee du nombre de musiques electroniaues qui nous sont passees par les tympans), on a aussi bien ri des gens vatres ca et la en train de dormir affales dans la boue, on a constate qu'une fois le monde parti de devant la scene principale, on garde une tetrachiee de dechets et detritus divers au sol, et puis on a fini par se rentrer, quittant le festoche sur le coup d4une heure du mat'.

Que ceux ou celles qui diraient qu'on en profite pas tant que ca et qu'au prix du passe, faudrait voir a se bouger un peu se rassurent, y'aura des jours plus charges que ca. Mais de toutes facons, la programmation est tellement vaste et nombreuse en terme de concerts simultanes , et les distances d'une "vraie" scene a l'autre sont telles que vaut mieux venir en sachant ce qu'on veut, ca gagne du temps. Et la, ben je voulais voir Soulfly.


Commenter cet article

Meuble 10/08/2007 18:19

Sinon, on dit "les cordes vocales DE Q1".Oui, je sais, mais j'avais envie ^^

Mic 10/08/2007 17:48

Dommage que t'ailles pas chercher d'autres trucs que le métal, sinon je t'envie à mort bâtârd