Sziget - Jour 1

Publié le par Q1

Oui, je sais, mon attachee de presse avait dit que je la bouclerai pendant un temps (pas mon attachee de presse, voyons !). Eh bien non. Il se trouve que mon ami Greg qui me fait l'honneur de m'heberger a Budapest a aussi la bonne idee de disposer d'une connexion web plutot efficace.

Ce qui me permet de vous tenir au courant de mes aventures au festoche de Sziget (prononcer Si-guette).

Or donc, premier jour.
Ah, juste, je suis sur un clavier qwerty donc pour les accents, vous les remettrez de vous-meme.

Jour 1

La matinee (enfin, le debut d'apres-midi) fut consacre a un petit tour en ville. J'ai pu observer que, en gros, Budapest, c'est comme ailleurs : des coins chics, des coins pas chics, des coins a restaus, des coins residentiels plus ou moins miteux... C'est rien de choquant. L'architecture en centre-ville a une cetaine coherence, un style euuuh...  Oh, et puis merde, y'a wikipedia pour ces details generaux.

Or donc, apres une paire de bieres dans un toupiti pub et une soupe aux petit-pois dans un restau local, ainsi qu'apres la succulente glace qui s'en suivit (non, je ne me fais pas chier), Greg et moi franchimes le Danube et en remontames la rive cote Buda (Wikipedia, je vous ai dit) pour atteindre l'ile d'Obuda ou se passe le festival.

L'entree se fait vite fait bien fait, et l'on erre alors sur le site, decouvrant les divers stands et activites proposes durant la semaine.
Apres avoir bu un peu d'eau a un robinet, on fit un saut au stand Jack Daniel's ou l'on s'en envoya une paire avant de jouer a divers jeux (que comme on avait consomme, on pouvait jouer) ou je raflais un jeu de cartes et un porte cles. Omn s'en fout ? Oui, c't'tun fait... Bref, apres ca et un tour de rollers a tourner sur une piste au son de musique electronique, Greg et moi nous dirigeames vers la scene principale (parce qu'il n'y en a pas qu'une, figurez-vous !) pour voir notre premier concert (qui se trouvait etre le premier groupe hongrois a squatter la grande scene). A 19h45, c'est pas trop tot, mais il se trouve que les concerts ne commencent pas avant 16h30...

Quimby
Or donc, nous voila devant Quimby, un groupe d'autochtones a la musique variee et suffisament entrainante pour ne pas se focaliser sur le fait que au moins la moitie des gens ont l'air de piger ce qu'ils deblaterent, alors que moi j'entrave que couic aux paroles. Pas grave, y'a pas besoin de piger les paroles pour remuer son popotin en rythme. Ca passe d'un folk-rock de bon aloi a un truc completement rock, gravement pechu, om enchaine avec un morceau plus doux, carrement un slow, puis on reprend du rock, et puis je finis par realiser que la foule devant moi reagit bigrement. Qu'a cela ne tienne, a moi le pogo ! Bon esprit, ca se pousse dans tous les sens sans  se faire mal, et ca fait bein plaisir. Au bout du morceau je rejoins Greg. S'enchainent rock, folk, slow, et quelques trucs carrement fusion avec chant facon rap. Greg m'abandonne a son tour pour se jeter dans la melee qui n'a fait que prendre de l'ampleur entre chaque chanson, et puis a un moment, il revient et le concert se termine.
Quimby s'en va, laissant un feeling de bon demarrage, et laisse la place a Manu Chao. Mais j'ai d'autres plans...

Apres une petite galere pour trouver la scene (la nuit est tombee et bien tombee, le site est vaste et les flechages peu frequents), om finit par arriver devant la scene "Hammerworld", dediee aux diverses variantes du genre Metal, pour le deuxieme (et dernier, en ce aui nous concerne) concert de cette premiere journee

Within Temptation
Un groupe de Metal Gothiaue a chanteuse, pour faire simple. En clair, des grosses guitares, un synthe planant, une batterie souvent bourrine (aime la double pedale...) mais jamais crade, et une chanteuse qui chante simplement, avec une voix claire sans tomber dans le stye Opera "a la" Nightwish... Y'a du potentiel. Et de fait, a peine entre sous le chapiteau qui abrite le concert, votre sevriteur a les poils qui se herissent, des frissons dans le dos... Oui, bon, j'etais torse nu (suite a Quimby par 30 degres a l'ombre et en plein soleil) et y'avait un leger courant d'air... Mais y'avait surtout une grosse ambiance. Du coup, on s'est rapproches de la scene, avec Greg, et on s'est lance dans 1h30 de transes metalleuses, a brandir des poings fer;es, ouverts, ou avec juste l'index et l'auriculaire dresses, a taper des mains quand demande ou pas, et j'en passe. Quand je dis "comme demande", c'est que malgre les apparences, Within Temptation, c'est un groupe a qui ca faisait plaisir d'etre la. Et que je m'adresse au public, que je le fais chanter (j'aime faire des ouh-hou en mode soprane), que je lui souris, que je lui parle, que je saute partout sur scene. J'ai particulierement apprecie le bassiste quia profite d'une note longue pour faire coucou au public de sa main libre... Bref, on a des gothiques pas tristes, pechus et agreables a l'oreille. Le public est receptif, ca saute sur place, ca leve les bras, ca clame (du verbe clamer, y'a pas faute de frappe, promis).
Et puis, sur la fin, je tente de me rapprocher de la scene, pris d'une envie de pogo... Et la, c'est le drame ! Meme si la musique s'y prete, le public est compose de petites nanas pas franchement agressives, de mecs aui filment le concert et de metalleux dont les plus bourrins se contentent de sauter a pieds joint et sur place... Donc pas de pogo pour cause de public trop discipline ou trop en transe, je sais pas. Du coup, double ration de saut. Non mais !

Le concert s'est termine a 23 heures, et de la nous avaons regagne le domicile de Greg et Tamas (prononcer Tomash, y'a un accent sur le second a... oh, et puis a quoi bon, z'allez pas vous mettre au hongrois, de toutes facons ?), son coloc (qui bosse mais viendra neanmoins voir Nine Inch Nails samedi et Tool lundi. Un bon gars, ce Tamas !
Et apres une douche et une note de blog qui s'acheve, je vais aller me pieuter en attendant la suite.

Q1, em direct de Budapest.

Commenter cet article

bedet' 09/08/2007 23:18

peut-être tout simplement un petit échange des lettres 'a' et 'l' ...

Meuble 09/08/2007 19:35

+1 pour within :P !sinon, à quoi fallait penser à la place de " ca clame" du verbe clamer ?parce que, après mûre réflexion, l'idée m'est venue que un 's' aurait pu s'intercaler entre un 'm' et un 'e', mais vu que cette idée a germée seulement quand j'ai commencé à écrire ce com', ben je demande quand même confirmation !

Lelf 09/08/2007 15:47

Within....Raaaaaaaaaaaaaah*bave*Vivement octobre....