La Route

Publié le par Q1

A peine sorti de l'autoroute, j'emprunte une route sinueuse à l'asphalte neuf, la voiture colle à la route, je ne file pas plus vite que nécessaire, profitant du paysage verdoyant qui s'offre à ma vue sur fond de collines.
Je négocie mes virages, bien calé sur la voie de droite. Il est 20h, tout le monde est devant Jean-Pierre Pernaut, pas un chat dans les rues des hameaux que je traverse.

Dans les champs pentus, des vaches paissent en me regardant passer à défaut de train. Perchée sur le poteau d'une clôture, près de quelques bovins, je remarque une buse, stoïque, dans la lumière irréelle du soleil couchant derrière un ciel gris.

Au loin, encore plus de verdure et de collines.

Au détour d'un virage, la forêt me fait une haie d'honneur, filtrant la lumière et rendant l'espace d'un instant le lieu hors du temps. Je ressors de ce tunnel végétal pour renquiller une courbe sur la droite, les pneus passant dans les fleurs et feuilles tombées au sol sur le bord de la route.

Le monde est calme, je ne croise personne.

Pour une fois, ce n'est pas prétentieux ou dangereux de dire que la route est à moi : c'est un fait.

Enchaînant les lacets, contemplant les champs, appréciant la lumière, je finis par m'engager sur la voie du garage de mes grands-parents.

Et c'est ainsi que j'arrivais chez eux pour ce week-end, qui fut tout ce que j'en attendais : gastronomique, drôle, reposant, détendu, et familial.

Elle est pas belle la vie ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Meuble 21/05/2007 22:28

Depuis quand il est au 20h le Jean-Pierre Pernaut oO ??

M�lim�lo 20/05/2007 08:56

Ben évidement qu'elle est belle la vie !!  Biz