Un tout petit monde (Small World), de David Lodge

Publié le par Q1

Encore une fois, je vais faire le mec qui découvre la poudre alors qu'on vient de développer l'atome, mais je suis tombé sur un excellentissime bouquin, ce serait dommage de ne pas en faire profiter le monde.
Enfin, le monde... le tout petit monde de mes lecteurs.
Un Tout Petit Monde, c'est une vision mordante du monde des congrès littéraires. D'accord, l'intrigue se déroule à la toute fin des seventies, mais c'est transposable à n'importe quelle époque.
J'allais dire que le seul détail qui ferait un peu tache aujourd'hui, c'est l'innocence du héros, doux rêveur romantique, débarqué de Limerick dans un congrès paumé où il tombe amoureux d'une doctorante sublime.
Mais comme il s'agit d'un roman choral où les destinées d'un petit nombre de personnes se croisent, interfèrent les unes avec les autres et se recroisent, et qu'en plus notre héros est quand même passablement naïf, je pense que le terme susmentionné est un peu fort.

Il n'y a pas de héros dans Un Tout Petit Monde, il y a une galerie de personnages truculents, de chercheurs recouvrant à peu près tous les clichés possibles, et surtout il y a une mine de références littéraires qui sont la cerise sur le gâteau pour qui les saisit et un peu de culture en plus pour qui ne connaissait rien au sujet.

Parce que même si on parle de choses pointues, on en parle de façon à ce que le lecteur quel qu'il soit se laisse porter par le fil de la narration. De toutes façons, même avec des bases dignes de ce nom en littérature, on en découvre pas mal.

Pour résumer, que vous soyez littéraire ou pas, ce livre est pour vous, et vous réserve d'excellents moments.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

deloin 12/05/2007 08:02

J'ai lu ça il y a quelques années, j'en garde un excellent souvenir, en effet...!(classe, le nouvel habillage...)