Le rangement

Publié le par Q1

Aujourd'hui (enfin, hier) huit-mai, j'ai rangé ma chambre.
D'aucuns se gaussent déjà, entre ceux pour qui cela relève du naturel absolu et ceux qui connaissent ma chambre et savent à quel point la ranger relève pour moi du sacerdoce.
Parce que, oui, je suis un grand bordélique (c'est de notoriété publique). Même quand mes critères jugent que c'est rangé, il y a des chances pour que ça paraisse encore un brin bordélique au commun des mortels. En même temps, le commun des mortel, c'est pas lui qui dort dans ma piaule.
Mis à ce bordélisme assumé s'ajoute une fâcheuse tendance à la grosse flemme dès qu'il s'agit de ranger.
Du coup, il y a accumulation, et je ne range que lorsqu plusieurs jours de suite je me suis fait la réflexion (à moi-même, je ne fais que rarement ce plaisir à autrui) "putain, va falloir remettre un minimum d'ordre, c'est un boxon infâme, là".
Quand j'en viens là, c'est pas encore assez. Ca peut mettre un bon mois à ce que les messages neuronaux d'Ordre se rassemblent assez pour me motiver à ranger ma chambre.

Or donc, aujourd'hui, le message neuronal était assez clair : "t'as rien à foutre de ta journée, range donc ce merdier".
Oui, mes neurones me parlent en vers. Pas étonnant que je mette du temps à appliquer les commandes.

Et donc j'ai rangé. Ce qui a généré une pile de fingues sales d'un bon mètre cube, un aspirage qui a rempli aussi sec un sac d'aspirateur tout neuf, et des ampoules aux pieds à force de marcher entre lave-linge et sèche-linge pour régler leur compte à mes draps sales.
Et tout ça pour que d'ici une semaine mon plancher redevienne ce qu'il ne cesse au final jamais d'être : le receptacle de toutes les fringues mises, de tous les objets utilisés et de tout un tas de trucs dont je ne sais parfois pas comment ils ont atterri là...

Le rangement, c'est une cause perdue.

                  

                             "Personne ne peut gagner contre la bistouille. Ou alors, provisoirement."

    - Philip K. Dick,
            in Blade Runner (Les Androïdes Rêvent-Ils de Moutons Electriques ?)

Commenter cet article

Panthère 09/05/2007 21:52

Tiens, cette fois je vais aller totalement dans ton sens (encore que quand même, ta chambre en bordel au sens où toi tu l'entends, c'est vraiment pas vivable !) :
http://lunatique.mabulle.com/index.php/2007/03/28/53552-si-la-thermodynamique-le-dit#co

Un lien que tu vas adoré, je le sens, autant que je l'ai apprécié ;)

Mic 09/05/2007 01:54

C'est vraiment le printemps.